14 de novembre de 2017

INDOMPTABLE de Vladimir Hernandez / Asphalte.

[Nyctalopes, 23 octobre 2017]



« La Havane, de nos jours. Un jeune ingénieur en électronique, Mario Durán, se retrouve en prison après avoir trafiqué des accès Internet avec son meilleur ami et complice de toujours, Rubén. À leur grande surprise, il est libéré prématurément, à condition de prêter main forte au vol d’un coffre-fort, pour lequel ses compétences techniques et celles de Rubén sont indispensables. Un boulot apparemment facile… ce qui éveille la méfiance de Durán.
À raison. Quelques heures après le casse, il se retrouve enterré vivant dans un parc de La Havane, le cadavre de Rubén à ses côtés… »


Asphalte a l’heureuse habitude de nous dégotter des polars et des romans noirs de qualité supérieure et révélant des destinations peu souvent couvertes d’Amérique latine ou de la Caraïbe notamment. Combinant polar et découvertes de sociétés, le cocktail est très souvent détonant et ne laisse jamais indifférent et ce « Indomptable » est parfaitement à sa place dans la collection.

Malgré qu’il n’offre pas réellement une incursion dans la société cubaine, « Indomptable » montre l’univers carcéral du pays ainsi que le système judiciaire gangrené et les limites de l’idée de liberté comme de démocratie sur l’île où la corruption bat son plein. Nul doute que l’auteur résidant en Espagne depuis le début des années 2000, n’aurait pu écrire un tel roman à Cuba.

Mais l’aspect géographique, sociologique, sociétal,  n’est pas le point fort du roman qui se concentre furieusement sur une histoire de vengeance menée plein gaz comme la Harley Davidson que l’on croise à plusieurs reprises par un Mario Duran particulièrement remonté et très imaginatif dans ses méthodes de coercition, d’élimination et d’extermination théatralisées.

Réellement addictif, « Indomptable » ne laisse pas souffler le lecteur et se montre méchamment convaincant avec ces scènes violentes particulièrement explosives comme l’introduit parfaitement un stupéfiant premier chapitre et que la suite du roman ne démentira jamais, loin de là.

Violemment réussi.

Wollanup.



0 comentaris:

Publica un comentari a l'entrada

 
Google Analytics Alternative