3 de març de 2016

La novela policiaca y la Alemania nazi

[Arte, mars 2016]

La Française Dominique Manotti, l'Anglais Philip Kerr et l'Allemand Volker Kutscher ont osé aborder une époque comme le Troisième Reich, jusqu'alors ignorée par la littérature dite "de divertissement". Agrégée d'histoire, Dominique Manotti a publié en 2004 Le corps noir, un roman qui met en scène la Gestapo et les collabos français. Philip Kerr a créé avec succès le personnage de Bernie, un privé qui enquête dans l'Allemagne nazie (La trilogie berlinoise). Volker Kutscher brosse une fresque historique qui englobe la République de Weimar et les prémisses du nazisme. La caméra accompagne les auteurs à Berlin, New York, Paris, Londres et Cologne, de l'ancien quartier général de la Gestapo, rue Lauriston, au site d'un ancien camp de concentration et au bâtiment de la conférence de Wannsee, où fut décidée l'organisation de la solution finale. Entre roman noir, fresque historique ou série policière, les auteurs de polar se saisissent des heures sombres de la Seconde Guerre mondiale pour les revisiter par la fiction.


0 comentaris:

Publica un comentari a l'entrada

 
Google Analytics Alternative