8 de juny de 2015

"Or noir" : Manotti, Marseille, pétrole, 1973

[words from mars(eille), 7 juin 2015]

Petit 1, on est super contents à wfm de vous annoncer la sortie du nouveau polar de Dominique Manotti.
Petit 2, on va l'avouer, on l'a pas encore lu (c'est pas bien, ok, mais on voulait pas tarder à vous en causer, dont acte.)

Si on est super-contents de la sortie du nouveau Manotti (une des auteurs françaises les plus connues et talentueuses dans le roman noir) c'est pour plusieurs raisons. D'abord parce que quand on aime le polar, on se réjouit toujours d'un nouveau Manotti. Ensuite, parce qu'il y a un an et quelque de ça Dominique Manotti a appelé un de nos amis journalistes contributeurs du site pour lui demander quelques infos sur Marseille, donc à wfm on se sent un peu concernés pas la sortie de ce livre. Enfin, parce que Or noir se passe essentiellement à Marseille, ce qui nous concerne d'autant plus quand on s'appelle "words from MARSEILLE"

Voilà donc quelques mots officiels sur Or noir, issus des présentations de l'éditeur, mais on vous en reparlera dès que possible :

"Marseille, 1973. Le commissaire Daquin, vingt-sept ans à peine, prend son premier poste au commissariat de l’Évêché, et découvre une ville ensanglantée par les règlements de compte qui accompagnent la liquidation de la French Connection, des services de police en guerre larvée les uns contre les autres, et la prolifération de réseaux semi-clandestins comme le SAC ou la franc-maçonnerie. Il enquête sur l’assassinat d’un ancien caïd de la drogue et de son associé, un vétéran des services secrets, tous les deux reconvertis dans les affaires ; assiste à la naissance mouvementée d’un nouveau marché des produits pétroliers, à l’ascension fulgurante des traders assoiffés d'argent frais qui le mettent en œuvre ; et constate que les requins les plus dangereux ne sont pas ceux que l’on croit..."
Ou encore : "Dans un style toujours efficace et minimaliste, Dominique Manotti nous embarque avec grand bonheur dans une extraordinaire intrigue policière, mais surtout économique. De Marseille à Nice, les flics, les juges et les politiques s'accordent à dire que ces morts sont associées à un règlement de compte entre bandes rivales. En revanche, le commissaire Daquin pense qu'il faut creuser la piste de l'entreprise d'affrètement maritime, qui ne transporte peut-être pas que du grain et du minerais."

Un roman noir en 1973 à Marseille, qui ne parle pas tant de la drogue que du pétrole... Voilà qui est original. Et plutôt engageant. A lire aussi entre les lignes, car les affaires dans les affaires, les juges, les flics et les journalistes marseillais de faits divers vous diront que ce n'est sûrement pas qu'une vue de l'esprit.

The Melmac Cat

"Or noir", par Dominique Manotti, Série Noire Gallimard, 336 pages, 17,50 euros.




0 comentaris:

Publica un comentari a l'entrada

 
Google Analytics Alternative