25 de gener de 2015

Petros Markaris : «Seule, la Grèce ne peut rien. Il faut changer cette Europe qui se résume au marché»

[L'Humanité, 24 janvier 2015]

Entretien réalisé par Rosa Moussaoui



Entretien sonore avec Petros Markaris, figure du roman noir grec, qui son regard désenchanté sur une société minée par la crise économique.
Athènes. Envoyée spéciale. Figure du roman noir grec, auteur dramatique, scénariste pour Theo Angelopoulos, Petros Markaris pose son regard désenchanté sur une société minée par la crise économique. Nous l’avons rencontré à Athènes, dans le quartier d’Aghias Irinis, où ce vieil écrivain observe, distant, les joutes qui opposent les tenants de l’austérité aux partisans d’une renégociation de la dette. Préoccupé par le poids de l’extrême-droite et par une polarisation politique qu’il juge dangereuse, il décrit l’abyme de méfiance qui s’est installé entre les Grecs et les partis qui se sont succédé au pouvoir depuis la chute de la dictature en 1974.





0 comentaris:

Publica un comentari a l'entrada

 
Google Analytics Alternative